Ces îles nordiques pourraient bien devenir la nouvelle Islande | Silo 57
/homepage

Ces îles nordiques pourraient bien devenir la nouvelle Islande

Vous trippez sur l’Islande? Il est temps de vous intéresser aux îles Féroé.

Ces îles sauvages, lointaines et perdues dans l’Atlantique Nord sont en train de devenir l’obsession d’un nombre grandissant de voyageurs (nous les premiers!) et ce n'est pas pour rien.

L'archipel des Féroé, qui appartient au Danemark, est composé de 18 îles volcaniques séparées par des fjords et des petits bras de mer.

Il est situé quelque part entre l’Écosse, la Norvège et l’Islande, ce qui donne une idée des paysages spectaculaires qu’on peut y retrouver.

 

 

Une publication partagée par @simon629dkk le

 

Sur son site internet, l’office de tourisme le qualifie de «secret le mieux gardé d’Europe», mais on vous prédit qu'il ne le sera plus pour bien longtemps.

 

Selon AirportInternational.com, le nombre de visiteurs ayant atterri à l’aéroport Vagar (le principal des îles) en juillet 2017 est 20 % plus élevé qu’en juillet 2016. Et, selon le magazine, les compagnies aériennes sont de plus en plus nombreuses à y offrir des vols directs depuis l’Europe.

 

L’archipel des Féroé compte environ 50 000 habitants et une seule de ses îles n’est pas habitée. C’est avant tout une destination pour les amateurs de nature, de grands espaces et de randonnées.

Sa capitale, Tórshavn, compte 20 000 habitants.

 

On peut y découvrir un petit port photogénique et, à en croire l’office de tourisme, quelques beaux endroits pour goûter la gastronomie locale... et se réchauffer.

Car, bien sûr, il y a quelques bémols.

Le premier est la température: il fait en moyenne 11°C en été (et 3°en hiver) dans ces îles.

 

Le deuxième bémol est le prix des billets d’avion: même si on peut trouver quelques vols à bons prix pour 2018 (avec Icelandair, par exemple), les tarifs sont en général bien au-delà des 1000 $ l’aller-retour à partir de Montréal...

(Nous, en tout cas, on est quand même en train d’économiser!)